Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch

Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch - Sur ProseCafé

Bonjour ! Dans cet article je te propose mon avis sur la lecture de Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch. Une histoire étonnante.

4ème de couverture :

L’agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu’au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel.. . s’il n’était mort depuis plus d’un siècle ! Et Peter n’est pas au bout de ses surprises : recruté par l’énigmatique inspecteur Nightingale, il intègre l’unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires, sorcières et autres créatures de la nuit ; faire respecter les divers accords passés entre les forces occultes de Londres ; réconcilier les divinités qui se partagent la Tamise, sans devenir esclave de leurs charmes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d’incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s’il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres.. .

Mon avis :

La 4ème de ce livre m’a attiré. Je me suis donc jeté dans l’aventure.
Que dire de cette lecture ? Ça ne va pas être simple :-/ !

Tu le sais mon proseur que je suis un grand fan d’urban fantasy. Alors quand je tombe sur ce genre d’histoire je n’hésite pas.

J’ai beaucoup aimé l’humour, le mordant de l’auteur. Tu ne t’ennuies pas du tout à le lire. C’est très fluide, très facile à lire et un style très moderne que j’apprécie beaucoup.

J’ai trouvé l’histoire très originale. Tu en apprends beaucoup sur le quotidien des policiers londoniens. Tu fais parti d’un service spécial lié au surnaturel, un peu à la Men in black mais en (beaucoup)moins bourrin.
C’est un parfait mélange de magies, sortilèges, d’initiation et d’enquête policière.
Ça me fait penser, également, à L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson mais de cela tu ne le sauras qu’à la fin lol que j’ai beaucoup aimée d’ailleurs.
Puis il y a cette deuxième histoire où le flic dois gérer ce conflit au sein de la tamise. Il s’en fait des alliés et son contraire.

Le truc qui est bien et qui m’a gonflé en même temps, c’est que l’auteur te balade dans les rues de Londres. En soi, c’est super bien… Si tu connais Londres. Si tu ne connais pas, il te faut lire avec une carte virtuelle à portée de main pour suivre Peter.

Je pense que dans les tomes à venir, une ou des romances, conflits de sentiments seront de la partie. Il y a déjà un embryon dans ce tome.

C’est vraiment une très bonne histoire, complète, rythmée (même si parfois c’est bizarre) et décalée.

Si tu aimes le fantastique, l’urban fantasy, je te le conseille vivement.
Bonne lecture !!!

Animal de Sandrine Collette

Animal de Sandrine Collette - sur ProseCafé

Synopsis :

« Dans l’obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux très jeunes enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu’elle ne devrait pas s’en mêler. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher.

Vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs. Parmi eux, Lior, une Française. Comment cette jeune femme peut-elle être aussi exaltée par la chasse, voilà un mystère que son mari, qui l’adore, n’a jamais résolu. Quand elle chasse, le regard de Lior tourne à l’étrange, son pas devient souple. Elle semble partie prenante de la nature, douée d’un flair affûté, dangereuse. Elle a quelque chose d’animal.

Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior et les autres sont lancés sur les traces d’un ours. Un ours qui les a repérés, bien sûr. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même ».

Mon avis :

« Animal » est le nouvel opus signé Sandrine Collette. J’ai lu cette histoire oppressante depuis le fond de mon lit. Ce périple dans la forêt népalaise est plein de suspense. J’ai ressenti une grande empathie envers des personnages assez torturés. L’analyse psychologique est très poussée. Je ne connaissais pas la plume de S. Collette qui, je trouve maîtrise parfaitement les mots qui guident nos émotions.

J’appréhendais les scènes de chasse. Je ne voulais pas avoir à lire la mise à mort d’une bête sauvage mais tout s’est bien passé ! Le nerf de ce sombre récit c’est l’ambiguïté du rapport entre l’Homme et la faune environnante. Tout ici est affaire de bestialité.

Si vous avez un autre titre de Sandrine Collette à me conseiller, je suis preneuse ;). On se retrouve dans quelques jours, pour la transmission de mon opinion sur « BAD MAN » par de Dathan AUERBACH :D.

Date de sortie : 7 mars 2019
Éditeur : Denoël
Collection : Sueurs froides
283 pages
Site de la maison d’éditions : http://www.denoel.fr

Le projet Vanility tome 1 de Marion Salvat

Le projet Vanility de Marion Salvat - sur ProseCafé

Synopsis :

« En 2040, la mise au point d’un traitement nommé Centurion permet de guérir bon nombre de maladies jusque là incurables, mais avec pour effet secondaire l’obtention de capacités hors du commun. Un siècle plus tard, la méfiance entre Porteurs du Centurion et Naturels n’a jamais été aussi forte. Après avoir grandi loin du monde moderne, MAXINE, jeune Porteur de 16 ans, déménage à Paris où elle découvre cette société divisée dans laquelle elle devra trouver sa place et, aidée de ses nouveaux amis, résoudre le mystère qui entoure la mort de son père ».

Quelques mots sur l’auteur :

« Marion Salvat nait avec un crayon à la main, d’abord pour dessiner, puis pour écrire et illustrer des histoires mettant en scène son entourage. C’est après une Licence de Lettres Modernes et un Master en Sciences Humaines qu’elle devient « maîtresse » et partage son temps entre l’école et sa passion : l’écriture. Marion Salvat écrit son premier roman à 20 ans. Elle assure seule son édition et sa vente en parallèle de ses études avant de se lancer dans la trilogie du « Projet Vanility ». Ce projet de longue haleine aura vu s’écouler plus de six années d’écriture entre sa première ébauche et la parution du premier tome aux éditions du Lys Bleu.

Mon avis :

Au lendemain de l’incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame de Paris, mon cœur est lourd. Pourtant, je crois que la plus belle façon de rendre hommage à la capitale française, c’est encore de parler d’elle. Le projet Vanility, met en scène des personnages qui ont des capacités hors normes, suite à une mutation génétique après un vaccin… La relation entre les porteurs et les naturels qui eux, n’ont pas de pouvoirs, semble sans issue mais sait-on jamais ? Tout ce petit monde évolue dans un Paris futuriste. Le moins qu’on puisse dire c’est que Maxine est bien décidée à faire face aux événements qui, bouleversent son quotidien ;).

Je craignais que le tome d’introduction de cette saga Young Adult, contienne une romance écrite à la va-vite. Je préfère quand les écrivains établissent des liens entre leurs protagonistes sur plusieurs volumes. Décidément, cette dystopie a tout bon, de belles valeurs en sont le cœur, comme la famille, l’amitié, la tolérance, le terrorisme et le racisme. J’espère que la suite de cette histoire sera pleine de rebondissements !

Date de sortie : 16 août 2018
Éditeur : LE LYS BLEU
372 pages
Site de la maison d’éditions : https://www.lysbleueditions.com

« Les suppliciées du Rhône » par Coline Gatel

Les suppliciées du Rhône de Coline Gatel - Sur ProseCafé

Synopsis :

« Lyon, 1897. Alors que des corps exsangues de jeunes filles sont retrouvés dans la ville, pour la première fois des scientifiques partent à la recherche du coupable, mettant en pratique sur le terrain toutes les avancées acquises en cette fin de XIXe siècle. Autopsies des victimes, profils psychologiques des criminels, voilà ce que le professeur Alexandre Lacassagne veut imposer dans l’enquête avec son équipe, mais sait-il vraiment ce qu’il fait en nommant à sa tête Félicien Perrier, un de ses étudiants aussi brillant qu’intrigant ? Entouré d’Irina, une journaliste pseudo-polonaise, et de Bernard, un carabin cent pour cent janséniste, Félicien va dénouer, un à un, les fils enchevêtrés de cette affaire au coeur d’un Lyon de notables, d’opiomanes et de faiseuses d’anges. Jusqu’à ce que le criminel se dévoile, surprenant et inattendu, conduisant le jeune médecin au-delà de ses limites.

Quelques mots sur l’auteure :

« Originaire de Saint-Etienne mais elle voue une passion pour la Haute-Loire, pays de ses ancêtres. Elle vit maintenant dans le Morvan, où elle se consacre à l’écriture ».

Mon avis :

J’étais très curieuse à l’idée de lire « Les suppliciées du Rhône ». Dans ce premier roman rédigé par C. GATEL, nous nous téléportons à Lyon, à la fin du XIXème siècle. Dès les premiers chapitres, j’ai été frappée par la richesse de la langue. On voit que l’écrivaine a fait des recherches dans le but de proposer un contenu de qualité.

C’est en compagnie d’un trio de choc que je vous laisse découvrir par vous-même, que nous découvrons les prémices de la criminologie. L’un des protagonistes à savoir monsieur Félicien Perrier, m’a rappelé le GRAND Sherlock Holmes mais (parce que malheureusement, il y a un mais), j’ai trouvé le déroulement de l’histoire assez monotone. Je ne suis pas parvenue à prendre part à cette enquête. Les motivations du meurtrier me dépassent, elles aussi. J’attends de voir comment va évoluer le style de cette écrivaine au talent indéniable.

Date de sortie : 6 février 2019
Éditeur : Préludes
Collection : Préludes Noir
448 pages
Site de la maison d’éditions : http://preludes-editions.com

Les Baleines célestes d’Élodie Serrano

Les Baleines célestes d'Elodie Serrano - sur ProseCafé

Je ne sais pas si tu t’en souviens mon proseur d’amour, mais je ne suis pas fan des space opera. Je me suis laissé tenté par Les Baleines célestes à cause de la maison d’éditions. Je sais d’avance que ce sera de la bonne qualité. Allons-y !

4 ème de couverture

Alors que le navire spatial du Capitaine Alexandra Levisky frôle les frontières de l’univers, personne ne s’attend à ce que la maladresse d’un membre de l’équipage libère une des légendaires Baleines célestes. Seulement, la gigantesque fuyarde se dirige droit vers le cœur historique de la galaxie, au risque de détruire plusieurs mondes sur son passage…

Mon avis

Comme je le disais plus haut, je ne suis pas fan de space opéra mais la maison Plume Blanche éditions sort toujours des livres de qualité, très travaillé. Je me suis dit « fonce » et c’est ce que j’ai fais lol.

Imagine toi que tu es une brillante capitaine de vaisseau et que l’on t’a mis au placard parce que tu n’as pas voulu couché. Là tu as Alexandra. Imagine toi être un petit nouveau qui cherche à prouver sa valeur et que la première chose que tu fais est une grosse conn.rie. Voilà tu as les bases de l’histoire.

Je me suis bien amusé à le lire. Je m’imagine bien courser une baleine de l’espace. Ça parait tellement improbable. Et pourtant Dame Elodie t’emmène avec brio. Elle te raconte une belle histoire. Ben vi, il y a de la romance. Pfff. Tu croyais quoi ?
Mais pas seulement. Tu te vas de péripétie en catastrophe, démolition, de tentative de sauvetage qui fini mal 😀
Le Conrad (tu sais le petit nouveau) va de conneries en conneries. Il finit l’histoire comme il le souhaitait. Mais est-ce lui qui a la meilleure fin ?
C’est Alexandra qui m’a bluffée.

Les personnages sont bien ficelés. Tu peux voir la romance avancée petit à petit. Ce n’est pas niais, un superbe travail de l’auteure.
Tu apprends à connaître Conrad. Tu comprends au fil des pages le pourquoi du comment il est comme ça.
J’ai apprécié que l’auteure ne s’appesantisse pas sur les personnages secondaires. Certes, ils sont utiles (à l’histoire). Développer sur eux aurait alourdi le livre.

En tout cas c’est une bonne lecture pour moi.
Je te la recommande :-*

 

C’est lundi, que lisez-vous ? [15/04]

c'est lundi, que lisez-vous ? sur ProseCafé

Bonjour les proseurs

Ouf ! J’ai survécu à la première semaine de vacances.
Ce qui me permet de vous faire mon C’est lundi, que lisez-vous ?
Le voici 😛

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Camille du blog  I believe in pixie dust a repris la relève après Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

  • Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  • Que suis-je en train de lire en ce moment?
  • Que vais-je lire ensuite ?

Qu’ai-je lu les semaines passées ?

  • Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch
  • De Brume, de métal et de cendre de Gwendolyn Clare

Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch - Sur ProseCafé

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

  • Une Braise sous la cendre de Sabaa Tahir

Une Braise sous la cendre de Sabaa Tahir

Que vais-je lire ensuite ?

Comme vous le voyez je n’ai pas encore lu les finalistes du PLIB2019. En plus j’ai d’autres livres dans mon PC que je dois transférer dans ma tablette. A suivre…

  • Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy (Finaliste du #PLIB2019)
  • La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet (Finaliste du #PLIB2019)

Comment le dire a la nuit de Vincent Tassy - sur ProseCafe La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet - sur ProseCafe
Bonne lecture à vous :-* !

De Biblioteca de Mélanie de Coster

De Biblioteca de Mélanie de Coster - sur ProseCafé

De Biblioteca de Mélanie de Coster a été pour moi une très belle découverte. Vraiment une très belle histoire !

4ème de couverture

Dans un monde postapocalyptique, les bibliothécaires, seuls détenteurs du savoir, ont pris le pouvoir. Des rebelles se dressent pourtant contre eux, en quête d’un livre ultime qui pourrait changer leur univers. Dewey, un garçon de 15 ans qui n’a pas encore appris à lire, va être embarqué malgré lui au milieu du conflit. L’ordre de leur civilisation repose peutêtre sur ses épaules…

Mon avis

Ce livre faisait parti des pré-sélectionnés du PLIB2019. Malheureusement pour lui, l’aventure c’est arrêté là. Puis je le voyais régulièrement passer chez mes collègues avec des avis favorables. Je me suis dis que j’allais tenter l’aventure. Alors nous y voici !

C’est le deuxième livre d’affiler que je te propose où le pouvoir du livre ou de la plume est omniprésent.
Ici, ce n’est pas la plume mais les dépositaires du savoir qui dirigent la société.
Et dire que c’est un analphabète qui le personnage principal de ce livre. Quelle ironie !!!

D’ailleurs, en parlant de Dewey, tu te dis que ce ne peut être lui le héro. Au début du livre, c’est un couard. Mais au fil des aventures/épreuves, il prend de l’envergure. Il prend confiance en lui malgré les obstacles mais aussi de ses victoires.
De premier abord, tu ne le sens pas, mais l’histoire tourne finalement autour de lui.

Comme je le disais plus haut, ce livre est une de mes plus belle découverte de ce premier trimestre.

Une belle découverte de par le style d’écriture. C’est très fluide, ça se lit très bien et très vite.
Je ne dis pas que c’est un page-turner mais tu as du mal à le lâcher.
Dame Mélanie te donne le rythme. Elle te balade en fonction de ses envie. Un peu d’action suivi d’une pause et ça repart. C’est dans ce sens que tu as du mal à le lâcher. Il faut te forcer à la fin d’un chapitre.

Puis elle nous dépeint une société qui est, certes, post-apocalyptique mais qui ressemble étrangement à ce que nous vivons au jour le jour. « Le savoir, c’est le pouvoir ».
Tu auras toujours quelqu’un pour le contester. Tu sais les partisans de la théorie du complot.
Bien sûr que nous ne savons pas tout. Mais tout savoir serait-il une bonne chose.

Ce qui est triste dans ce livre, c’est que les bibliothécaires ont retiré de la circulation tous les livres qui ne sont pas utiles à la suivi de l’Homme, les fictions.
Mais à la fin, tu apprends pourquoi. Et j’ai trouvé ça très astucieux. Je vais peut-être le mettre en pratique à la maison.
Merci Mélanie pour la super bonne idée 😛

En tout cas c’est une très bonne histoire que je te conseille vivement.

P.S. : Clin d’œil à l’attention de Dame de Coster ! Les auteur.e.s ne sont pas forcément des schizophrènes mais il faut admettre que pour sortir ce genre de livre vous ne pouvez être saine d’esprit !!! Ah ! Ah !Ah!

Je vous souhaite une très bonne lecture. :-*

 

D’encre, de verre et d’acier de Gwendolyn Clare

D'Encre de verre et d'acier de Gwendolyn Clare - sur ProseCafé

Tu veux un avis sur D’encre, de verre et d’acier de Gwendolyn Clare, ben là, tu ne vas pas être déçu ! Déjà, lis le début de la…

4ème de couverture

Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l’encre et du papier ?

Avec la bonne plume, le bon papier et en respectant des règles complexes, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts un nouveau monde. Cette nouvelle branche de la science, la scriptologie, connaît deux adeptes hors du commun : Jumi da Veldana et sa fille Elsa sont nées, comme l’univers d’où elles viennent, sous les doigts d’un scriptologue. Mais elles se sont révoltées et ont elles-mêmes appris, à leur tour, les secrets de cet art, et repris le contrôle de leur petit paradis.
[…]

Mon avis

Heyyyy ! Salut toi !

Non ! Ce n’est pas vrai, je ne suis pas un terroriste ! Bon ok, j’ai fait une grosse coupe dans le 4ème de couverture, si tu le souhaites, tu peux le retrouver >>là<<, mais admets le, il est vraiment long..

Revenons-en au livre.
Je voyais plein de super coup de cœur passé sur les réseaux sociaux. Ouai, mais c’est encore une saga où l’on va attendre la suite pendant une plombe. Mais tout de suite, la super maison d’éditions Lumen m’a rassuré me disant que le tome deux sortait là, maintenant, tout de suite.
Ah ! Mais là, ça change tout. Je me mets en quête du graal. Mais que n’ai pas je fait heuuu… qu’ai je fait ? Dans quoi ai-je mis encore le doigt ? Je te jure des fois…
Cela fait vraiment très longtemps que je n’ai pas pris un pied pareil en lisant un livre.

Miss Gwen nous offre un univers… comment te dire mon proseur ? De la poésie steampunk.
Tu es en plein XIXè, tu as des scriptologues (magiciens), tu as de l’amour, de la trahison, de la politique, de l’espoir mais aussi des désillusions. Et ce n’est que le tome 1. Je vais même attendre un peu de digérer celui là pour lire le tome 2.

Les personnages ont été travaillés. J’imagine très bien l’auteure prenant des notes au fil de son imagination sur chacun d’eux, dans un café, au travail ou même lors d’une réunion de famille.
D’abord leur apparence. Tu les vois comme si ils étaient face à toi. Le descriptif est vraiment bon.
Au fil des pages tu apprends à les connaître, leurs secrets, leurs histoires, leurs fêlures. Oui ! Parce que les personnages sont torturés. Ils ont tous un passé lourd.

Tu te trouves dans l’Europe du XIXè. Tu voyages de pays en province ou capitale. Tu n’es pas perdu. Même si tu n’as jamais visité ces villes, tu les connais. Tu n’es pas perdu. Au contraire, tu en apprends plus sur sa localisation mais aussi sur ses cultures et tu fais un peu d’Histoire grâce à Élisa.

Puis il y a cette histoire, cet univers… pffff ! C’est ÉNORME ! Je n’imagine même pas le nombre d’heures, de notes, d’insomnie qu’il a fallu pour sortir ça.
Imaginer que le pouvoir pouvait se trouver au bout d’une plume, que tu peux créer un monde de toute pièce rein qu’en le couchant sur une page.
Mais d’une certaine manière, n’est-ce pas ce que les auteur.e.s ne font pas au quotidien ?

J’admets qu’il y a deux ou trois petits trucs qui m’ont gênés, comme je suis un caractériel, je ne te casserai pas les pieds avec.

Tu auras compris que j’ai aimé, adoré, kiffé, suis tombé en amour. Je m’attaquerai au tome 2 mais pas tout de suite. On verra ça dans une quinzaine que je puisse m’en remettre, le digérer.
Sincèrement saute dessus si tu aimes le steampunk avec une grosse dose de magie et de poésie.

Je te bise et bonne lecture !!!

C’est lundi, que lisez-vous ? [08/04]

c'est lundi, que lisez-vous ? sur ProseCafé

Bonjour, bonjour !!!

Ouaip ! C’est les vacances, et alors ?
Ca ne m’empêche pas de faire mon C’est lundi, que lisez-vous ?
L’avantage d’être un lève-très-tôt est que tu peux faire pleiiiiiiin de choses avant que la marmaille ne descende. Alors-y !!!

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Camille du blog  I believe in pixie dust a repris la relève après Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

  • Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  • Que suis-je en train de lire en ce moment?
  • Que vais-je lire ensuite ?

Qu’ai-je lu les semaines passées ?

  • Les Baleines célestes d’Elodie Serrano

Les Baleines célestes d'Elodie Serrano - sur ProseCafé 

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

  • Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch

Le Dernier apprenti sorcier tome 1 Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch - Sur ProseCafé 

Que vais-je lire ensuite ?

Ce sera au gré de mes envies, si je ne tombe pas sur un livre qui m’intéresse ou de ma grosse wichlist. Mais quoiqu’il en soit, j’ai toujours ma toute petite PAL.

  • De Brume, de métal et de cendre de Gwendolyn Clare
  • Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy (Finaliste du #PLIB2019)
  • La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet (Finaliste du #PLIB2019)

De Brume de metal et de cendre de Gwendolyn Clare - sur ProseCafe Comment le dire a la nuit de Vincent Tassy - sur ProseCafe La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet - sur ProseCafe 

Je vous bisouille tout plein et bonne semaine à vous !!!

Le Voyageur onirique de Guillaume Beck

Le Voyage onirique de Guillaume Beck - sur ProseCafe

J’ai pu voir sur la toile divers avis sur Le Voyageur onirique de Guillaume Beck et je t’avouerai que je suis resté dubitatif. Tu vas vite comprendre pourquoi. Je te laisse découvrir la…

4ème de couverture

« Parle-moi des Grands Anciens… » C’est ainsi, après avoir naïvement posé cette question à West, son collègue et ami, que la vie d’un étudiant de l’université de Miskatonic va basculer dans le chaos. Il deviendra la marionnette d’anciennes et terribles entités, un simple pion dans une lutte cosmique immémoriale. Il cherchera à retrouver le cours paisible de son existence auprès de sa petite amie. Mais on ramène toujours quelque chose de ses voyages. Dès lors est-il possible de revenir à la normalité, de vivre avec celle que l’on aime quand son monde bascule dans la folie ?

Mon avis

Comme je te le disais en intro, les divers avis que j’ai pu lire sur ce livre m’ont laissés perplexe. Le premier que j’ai pu lire était imbuvable. Je n’ai strictement rien compris. Après, j’ai cru comprendre que c’était dans le même genre que Lovecraft. Comme je n’en ai jamais lu… Hannnnnnn ! Oui je sais, je n’ai pas lu mes classiques.

A la limite, on s’en fiche. Ce n’est pas le plus important.

Il faut l’admettre, ce livre est spécial, je ne m’attendais pas à cela. Mais aucun regret.

La plume de Guillaume Becq te happe, il ne te lâche pas, il mange tout cru. Il faut, tu dois finir ce livre. J’ai dû le lire en un jour et demi, deux.

Ce qui m’a plu, c’est cette ambiance, oppressante, étouffante, à la limite de la folie.
Tu as toujours l’impression d’être dans un cauchemar. Le plus déroutant est que cette atmosphère se passe également dans la réalité, dans son couple, à l’université ou bien dans la rue. Tu ne sais plus qui tu es, ce que tu fais. Tu tourne sur toi-même comme si tu cherchais ta route mais que tu étais complètement perdu.

Est ce que le personnage principal vit vraiment tout ça ou est-il simplement schizophrène ?
Il se retrouve même à l’asile.

Il est dur pour moi de te donner un avis sans te spoiler. Certains des lecteurs ont eu du mal à l’appréhender mais…
Est-ce que je suis schizo aussi ? Mais pour ma part la fin donne toutes les réponses. Oh bien sûr, l’auteur ne te les donne pas clairement mais pour moi c’est l’impide.
Mon avis va peut être te paraître court mais pour le coup…

A l’occasion, nous pourrions en reparler.

Comme tu peux le voir, ce livre m’a plu.
Si tu aimes les ambiances à la limite de la folie, cet ouvrage te plaira.

Bonne lecture