Les Baleines célestes d’Élodie Serrano

Je ne sais pas si tu t’en souviens mon proseur d’amour, mais je ne suis pas fan des space opera. Je me suis laissé tenté par Les Baleines célestes à cause de la maison d’éditions. Je sais d’avance que ce sera de la bonne qualité. Allons-y !

4 ème de couverture

Alors que le navire spatial du Capitaine Alexandra Levisky frôle les frontières de l’univers, personne ne s’attend à ce que la maladresse d’un membre de l’équipage libère une des légendaires Baleines célestes. Seulement, la gigantesque fuyarde se dirige droit vers le cœur historique de la galaxie, au risque de détruire plusieurs mondes sur son passage…

Mon avis

Comme je le disais plus haut, je ne suis pas fan de space opéra mais la maison Plume Blanche éditions sort toujours des livres de qualité, très travaillé. Je me suis dit « fonce » et c’est ce que j’ai fais lol.

Imagine toi que tu es une brillante capitaine de vaisseau et que l’on t’a mis au placard parce que tu n’as pas voulu couché. Là tu as Alexandra. Imagine toi être un petit nouveau qui cherche à prouver sa valeur et que la première chose que tu fais est une grosse conn.rie. Voilà tu as les bases de l’histoire.

Je me suis bien amusé à le lire. Je m’imagine bien courser une baleine de l’espace. Ça parait tellement improbable. Et pourtant Dame Elodie t’emmène avec brio. Elle te raconte une belle histoire. Ben vi, il y a de la romance. Pfff. Tu croyais quoi ?
Mais pas seulement. Tu te vas de péripétie en catastrophe, démolition, de tentative de sauvetage qui fini mal 😀
Le Conrad (tu sais le petit nouveau) va de conneries en conneries. Il finit l’histoire comme il le souhaitait. Mais est-ce lui qui a la meilleure fin ?
C’est Alexandra qui m’a bluffée.

Les personnages sont bien ficelés. Tu peux voir la romance avancée petit à petit. Ce n’est pas niais, un superbe travail de l’auteure.
Tu apprends à connaître Conrad. Tu comprends au fil des pages le pourquoi du comment il est comme ça.
J’ai apprécié que l’auteure ne s’appesantisse pas sur les personnages secondaires. Certes, ils sont utiles (à l’histoire). Développer sur eux aurait alourdi le livre.

En tout cas c’est une bonne lecture pour moi.
Je te la recommande :-*

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s